Voici une autre belle découverte réalisée à l'occasion de la rentrée littéraire! Avec Un dangereux plaisir de François Vallejo, délectez-vous de cette délicieuse lecture.

 

Un dangereux plaisir

François Vallejo

Editions Viviane Hamy

Date de parution : Août 2016

ISBN : 9782878583137

Format : 21  x 13 cm - 308 pages

 

Elie Elian est un enfant qui n’aime pas manger et qui est passé maître de la supercherie pour faire croire à ses parents qu’il finit quotidiennement son assiette. Il grandit dans une famille qui le nourrit à l’économie. Qu’importe ce que l’on mange, qu’importe le goût de ce que l’on mange du moment que cela ne coute pas cher et que cela permette de vivre. Elie doit faire face à d’infâmes bouillies qui ne lui laissent aucune chance de reprendre goût à la nourriture.

Un jour, alors qu’il traine dans la rue, il passe à l’arrière d’un des restaurants de son quartier. Il découvre un autre univers: des hommes en sueur qui s’affairent à sublimer, des légumes, des viandes pour le plus grand plaisir de leurs clients. Une délicieuse odeur se dégage de ce lieu. Fasciné par les activités qui se déroulent en cuisine, il se promet de devenir chef ! Il se prend d’intérêt pour les cuisiniers du voisinage et passe son temps à les épier. Alors qu’il ère à l’heure du déjeuner dans la cour de l’hôtel particulier où loge sa famille, il n’arrive pas à se résigner à ingurgiter cette énième purée verdâtre. Ce jour-là, une voisine du deuxième étage, descend et lui donne une assiette de tarte aux fraises. Pour Elie, c’est une première. Il croque dans la part à pleine dents et découvre de nouvelles sensations et de nouveaux goûts : ceux du jus de la fraise se mêlant avec l’onctuosité et le goût de la crème le tout sublimé par le croquant de la pâte feuilletée. De cette expérience, il reste béat de délectation et d’admiration pour cette femme qui venait de lui faire l’un des plus beaux cadeaux de sa courte vie. Chaque jour, Elie reviendra attendre à la même heure et à la même place  l’apparition de cette mystérieuse femme et de sa tarte. Malheureusement pour lui, il est impossible qu’un miracle ne reproduise deux fois.

Il décide de quitter sa famille pour se faire un nom et partir à la rencontre de son destin. Il multiplie les petits boulots, se fait embaucher pour les corvées de pluche, de vaisselle. Très vite il se rend compte qu’il lui sera difficile d’accéder à d’autres postes en cuisine. Il se retrouve rapidement dans la rue. Qu’importe, Elie a une détermination à toutes épreuves. Il lui faut accumuler des expériences en tant que commis mais sans formation la tâche est plus difficile que prévue. En cuisine, il écoute, il regarde, il voit, il dissèque à l’occasion le moindre geste, puis essaie à son tour de créer ses propres recettes avec les moyens du bord. Ces premiers clients sont les corbeaux, les pigeons. Il persévère, rencontre d’autres personnes comme lui, qui ont faim, qui sont des sortes de SDF gastronomes qui cherchent à manger à l’œil dans les plus belles adresses parisiennes. Il les suit, les imitent et met en place des stratégies pour se défiler au moment de l’addition. Un jour cela ne marche pas. Alors qu’il s’est régalé , il essaie de faire reculer l’échéance du paiement pour trouver une solution ets’éclipser en douce. Mais la patronne a vu clair dans son jeu, elle lui propose alors de rejoindre l’équipe de plonge puis de cuisine de son restaurant pour la dédommager du manque à gagner de son repas. Elie ne se doute pas que cette punition va devenir en réalité la plus belle opportunité de sa vie. Il va réussir à se faire une place auprès de cette femme, madame Maudor, dans ses cuisines mais également dans son lit. Elle s'efforce de diriger seule l’affaire de son défunt mari.  Avec son soutient, il va pouvoir  faire jaillir son imagination et exercer son génie culinaire. Il va affuter ses armes de cuisiniers, acquérir un savoir-faire et devenir un homme. Sa carrière, tant attendue est alors lancée.

 

"Manger une seule fois partout, c'est faire le tour des talents, des méthodes, des défauts et des insuffisances."

 

Puis il va poursuivre ses errances, ses réflexions de cuisinier, qui vont le mener un jour d’émeutes  jusqu’au restaurant le Trapèze où il officiera et trouvera le salut de tout cuisinier : la reconnaissance de sa clientèle.

Ce roman relate ce fabuleux destin d’Elie Elian, de cet enfant sans faim, qui décide un jour de croquer la vie à pleine dent et de réaliser son rêve, celui de  devenir chef. Avec beaucoup de minutie, François Vallejo nous projette dans les cuisines de restaurants parisiens et nous invite à leur table à la découverte de leurs plats signatures. Un récit original, parfois cocasse, plein d’espoir, d’un gamin des étoiles plein les yeux, qui rêve de les voir accrocher sur la devanture de son établissement, signe de réussite et de reconnaissance.