« Il fond carrément dans la bouche. Son onctuosité est unique ! Il te laisse un délicieux goût de noisette au palais ! C’est pas du bœuf, c’est un miracle ! (p.4) »

Thomas Compagnon est un ancien chef qui, désormais, choisit les meilleurs produits sur les marchés pour les plus grandes tables parisiennes. Avec son camion, il est sur le pied de guerre dès 3h20 du matin à Rungis pour trouver les trésors culinaires dont regorge le plus grand marché frais du monde.

Après son passage, dans son camion, on y trouve quelques pousses épinards, des girolles, des asperges, du savoureux bœuf de Bazas, des mulet et des gambas pour le côté mer.

Une fois, ses commandes du jour prêtes, il fait sa tournée de restaurants en restaurants pour livrer sa marchandise. Malheureusement, alors qu’il s’accorde quelques minutes, vers 6 heures du matin, pour déguster un café avec le chef de La table d’Eugène, il se fait voler son camion.  À l’annonce de cette mauvaise nouvelle, le verdict de son patron est sans appel.  Il est licencié sur le champ. Sa mauvaise fortune ne dure pas longtemps, grâce à l’appel d’Alexandra Beaudricourt, héritière du domaine Le Chêne-Courbe à Pauillac dans le Médoc où elle souhaite ouvrir son propre restaurant. À la recherche d’un chef, elle sollicite Thomas.

Intéressé par ce projet, celui-ci est alors convié à un concours de cuisine avec une autre candidate au poste de chef. Tous deux vont se lancer corps et âmes dans la préparation des plats les plus raffinés notamment à base de foie gras pour impressionner leurs futurs employeurs. Qui sortira gagnant de ce concours ?

Vous le saurez en dégustant ce délicieux prélude qui ouvre cette série prometteuse qui met à l’honneur le patrimoine culinaire français.

Titre Château Bordeaux, À Table ! T.1
Auteur Corbeyran, Espé
Collection Grafica
Edition Glénat BD
Date de parution 20180328
Format 24 x 32 cm ; 48 p
ISBN 9782344020548

Né en 1964 à Marseille, Corbeyran vit et travaille à Bordeaux. Après avoir touché à la photo, au conte pour enfants et à la publicité, il s’oriente définitivement vers le scénario de BD, activité qu’il exerce depuis 1990, avec une quarantaine d’albums publiés à ce jour (notamment chez Dargaud, Delcourt et Casterman).

(Source : Dargaud )

Espé, de son vrai nom Sébastien Portet, est un dessinateur français de bande dessinée.

Très jeune, Sébastien Portet lit Pif, Picsou magazine, Astérix et dessine des aventures de super-héros d’après les traductions françaises des comics Marvel. Il rêve de devenir dessinateur de bande dessinée mais s’oriente vers une filière scientifique.

Après son bac, il entre à l’école des beaux-arts de Toulouse. Il participe au Fanzine Broute, puis touche au design industriel avant de s’orienter vers la Bande dessinée.

En 2000, il fait la connaissance d’Eric Corbeyran qui le choisit pour dessiner l’album « Paroles de taules ». Il lui est depuis fidèle puisqu’ils ont travaillé ensemble sur les séries « Le Territoire », « Le Troisième œil », le cinquième tome de « Destins », « Sept jours pour une éternité » et « Châteaux Bordeaux ».

(source : babelio )