Voici « quelques pages de bonheur » à défaut de « quelques grammes de bonheur » (Pierre H) qui retrace le parcours extraordinaire et la passion immodérée pour les macarons d’un gamin alsacien de quatorze ans, fils de boulanger, monté à Paris débuter son apprentissage à la maison Lenôtre. Dans la tête de Pierre H, le célèbre écrivain et critique gastronomique Gilles Pudlowski se glisse dans la peau d'un  petit-fils fictif dont le grand-père était un ami de Pierre H décédé le 15 novembre 2061 à l’aube de ses cents ans. En classant les affaires de son grand-père, il trouve une mince pile de feuillets jaunis intitulée : Mémoires de macarons de Pierre H, créateur du vrai premier macaron.

Dans la tête de Pierre H.

Gilles Poudlowski

Editions Steinkis-Collection Incipit

Date de parution : Octobre 2016

ISBN : 9782368460184

Format : 18,6  x 1 cm - 92 pages

 

Nous débutons la lecture de ces quelques pages décrivant les pensées et la trajectoire de vie inédite de Pierre H., le sacro-saint patron du macaron français. Pages après page, les sens sont mis à rude épreuve les saveurs, les senteurs filtrent à travers l’encre du papier. Chacune des descriptions des pâtisseries que Pierre H. prépare et côtoie, du mille-feuille au succès, de Lenôtre à Ladurée en passant par Fauchon, nous donnent l’eau à la bouche sous la plume de Gilles Pudlowski.

Toute la vie de Pierre H est vouée à la pâtisserie et une particulièrement occupe tout son esprit, devenant une véritable obsession : le macaron.

« Je m'imagine comme Matisse, le peintre des couleurs violentes du Sud, comme Cézanne, comme Mondrian, comme Léger, comme Picasso, insuffler de la forme, de la vie, de la couleur, bref, une vie neuve et de l'esprit à une pâtisserie un peu morte...Ce macaron, mon macaron, je vais en faire quelque chose, autre chose. "Ma" chose... » (p.27) 

Sa quête est celle du  macaron parfait, de son macaron, le macaron de Pierre H. Il se donne alors les moyens de mettre au point sa recette. Il goute, retranscrit les compositions des macarons de Joyeuse, de Saint-Emilion, de Saint-Jean-de-Luz, de Boulay, de Mont-Morillon, d’Amiens.

« Les macarons? Je les aurais pistés comme un détective cherche l'objet de sa quête, un assassin sa victime, un chasseur sa proie. Je rêve de macarons, je dors macaron, je vis comme un macaron. » (p. 31)

Tous les macarons du territoire français y passent et n’ont plus aucun secret pour lui. Peu à Peu, il crée et couche sur le papier ses premières recettes qui sortent des sentiers battus et proposent de nouvelles couleurs et saveurs : L’Ispahan avec le parfum de rose mêlé au litchi et à la framboise, Le Mogador avec le chocolat allié au fruit de la passion, Le Chloé au chocolat et à la framboise, Le Mosaïc à la pistache et à la griotte, Le Montebello à la pistache et à la framboise, La Mutine au chocolat et à la noix de coco et L’Infiniment Caramel. Toutes ces nouvelles gourmandises trouvent rapidement son public amateur de nouvelles douceurs.

L’acharnement dans le travail de cet éternel insatisfait le conduit à décrocher les étoiles, et à être reconnu dans le monde entier comme étant le meilleur pâtissier français qui a su faire du macaron l’un des fleurons de la gastronomie française.

Alors en attendant de pouvoir croquer à pleine dents dans un macaron de Pierre H, ouvrez cet écrin magnifiquement illustré par Marion Cluzel, et prenez le temps de déguster ces quelques pages qui rendent un très bel hommage à ce pâtissier visionnaire qu’est Pierre Hermé.

 

Pour les plus gourmands, vous pouvez réaliser la recette de macaron au chocolat de Pierre H. en cliquant sur le lien : http://lectures-gourmandes.fr/2016/10/les-macarons-au-chocolat-de-pierre-h/