« Bols orange, bleus, verts, gobelets à couvercle rose, corail, pichets décorés, pots à crème, à beurre (avec couvercle)…On aurait pu remplir une cuisine entière avec des Tupperware. (p. 164) »

Septembre, c’est la rentrée. Pour un très grand nombre d’entre nous, cela est synonyme de  la reprise du travail, de l’école, des loisirs et notamment d’organisation et de planification des repas familiaux.

Que serait notre quotidien sans ces incontournables boîtes Tupperware qui nous permettent de conditionner tous les repas de la semaine ?

À part leur praticité que savons-nous réellement de l’histoire de ces boîtes ? Peu de choses.

Ce roman à défaut d’être un véritable roman culinaire a le mérite de raconter un pan de la fabuleuse histoire de ces contenants en plastique qui envahissent nos cuisines et occupent parfois des placards entiers !

Grâce au personnage d’Amélia, nous en apprenons un peu plus sur l’histoire de cette marque. Jeune diplômée d’un doctorat en littérature, elle décide de quitter la France pour prendre son envol vers le Canada. Elle y devient l’assistante d’un vieux professeur d’université travaillant sur des théories mythologiques hors d’âge. Elle va tirer profit de cette situation en définissant ses propres sujets de recherches. Elle travaillera plus précisément sur les mythes contemporains tels que les Avengers, ou Mickaël Jackson. Très rapidement, ses travaux trouveront un certain succès auprès du grand public. Avide de nouveaux mythes modernes, ses recherches l’orientèrent vers la personne de Brownie Wise, femme au foyer, qui va devenir une femme d’affaires importante aux Etats-Unis en mettant au point les stratégies marketing de la marque Tupperware, notamment sous la forme de vente à domicile. Elle contribuera  ainsi à bâtir l’empire de cette marque tel que nous le connaissons actuellement.

Les vies d’Amélia et de Brownie s’entremêlent. Au cours de ce roman, leurs destins de femmes de l’ombre, l’une de Mr Tupper et l’autre du professeur d’université, sont mis en lumière pour le plus grand bonheur des lecteurs.

Un roman très bien écrit, émouvant et remarquablement documenté qui fait la part belle à deux femmes qui ont osé prendre leur vie en main.

 

Titre Une héroïne américaine
Auteur Bénédicte Jourgeaud
Edition Charleston
Date de parution 20140501
Format 21 x 13,5 cm ; 287 p.
ISBN 9782368120224

Bénédicte Jourgeaud est journaliste, notamment au Journal du textile. Lauréate du prix Marie Claire du premier roman 2008 avec Père et impairs (Flammarion) et du prix du Livre romantique 2014 avec Une héroïne américaine (Charleston), elle a publié, au cherche midi, La Saga Tupperware (2009), Visites privées en Provence (2011), Valeo, 90 ans d’innovations automobiles (2013) et, avec Jean-Pierre Ternaux, Bonheur, les nouvelles clés (2014).

  (source : www.cherche-midi.com)