« Le lait ne se buvait pas mais se mâchait, comme Ryôsuke l’avait appris en cuisine. Et, en effet, le lait de Hayano avait une texture dense. Il était sucré. Épais. Franc. Généreux et robuste. » (p. 102)

Celui qui nous avait enchantés avec son premier roman Les délices de Tokyo, revient avec un nouveau livre poétique et dépaysant Le Rêve de Ryôsuke.

Cette fois, il nous embarque sur l’île d’Aburi avec le jeune Ryôsuke, ancien cuisinier, qui souhaite tout quitter pour s’éloigner de ses démons et suivre les traces du rêve de son père décédé prématurément pour devenir un apprenti fermier et faire des fromages avec le lait des pinzas, les chèvres locales. Pour cela, il devra faire fi des mentalités, des coutumes et des habitudes alimentaires des habitants pour que son rêve devienne réalité.

Les lecteurs se régaleront avec les nombreuses descriptions culinaires très détaillées des diverses plats dégustés au cours de l’histoire : mangue mûrie à point, langouste et poissons crus, le tout copieusement arrosé de shôshû, sans oublier les fameux fromages réalisés par Ryôsuke.

Les amoureux de gastronomie et d’aventure seront comblés par ce roman remarquablement écrit, à la fois onirique, naturaliste et volontiers philosophique qui pose la question de ce que l’on est prêt à faire pour vivre nos rêves.

Titre Le Rêve de Ryôsuke
Auteur Durian Sukegawa
Edition Albin Michel
Date de parution 20170503
Format 20.5 x 14 cm ; 320 p.
ISBN 9782226396259

Durian Sukegawa, nom de plume de Tetsuya Sukekawa, est un romancier et poète japonais. Homme atypique, diplômé de philosophie, musicien et artiste de rue, il a de nombreuses fois défrayé la chronique, notamment avec son groupe l’Association des poètes qui hurlent – groupe de punk rock déclamant de la poésie contemporaine – ou une émission de radio prisée des jeunes qui trouvent en lui un interlocuteur à qui se confier. 

( source : http://www.albin-michel.fr/auteurs/durian-sukegawa-43925 )