Mois : juin 2017

Chez Gigi, tome 1 : Le petit restaurant du coin

« Des banquettes cloutées en cuirette rouge pétant, des tables en Arborite moustaché gris et blanc, un jukebox qui joue les succès de l’heure de l’ouverture à la fermeture, un menu réconfortant. Ici, il y a tout ce qu’il faut pour se sentir vivant ! » (p.19) A quelques jours des vacances estivales, pourquoi ne pas s’offrir une petite escapade dans le Québec des années 50 ? Vous pourrez retrouver des jeunes filles et des femmes de caractères toutes aussi attachantes les unes que les autres et qui sont prêtes à tout pour leurs convictions. Béa et Laurence partageront avec vous des...

Read More

La merveille imparfaite

« la magie de ses glaces réside justement dans le fait qu’elles changent en fonction de la saison, du lieu, de la température extérieure, de l’humeur de ceux qui la goûtent. (p. 27) » Avec cette chaleur caniculaire, voilà une bonne raison de s’accorder une pause et de déguster le dernier roman d’Andrea de Carlo. Dans un petit coin du sud de la France, Milena réalise des glaces aux goûts et aux saveurs incomparables, en choisissant les fruits, les fleurs, et les meilleurs laits pour créer de nouvelles collections de crèmes glacées toujours plus originales les unes que les autres. A...

Read More

Amour, Cupcakes & Célébrité !

« N’importe quel plat suffit pour un dîner gastronomique, à condition qu’il soit fait avec goût. » (p. 414) Voici une comédie romantique qui fleure bon les télé-réalités culinaires qui colonisent depuis quelques années notre petit écran. Ce coup-ci nous suivons Zoé passionnée de cuisine depuis toujours qui excelle en pâtisserie et qui souhaite remporter le nouveau concours de cuisine amateur en vogue, afin d’ouvrir une épicerie fine avec le prix qui lui sera décernée. Avant que son rêve ne puisse devenir réalité, elle devra se confronter à toutes sortes d’épreuves concoctées par la production: une guerre des restos, imaginer des...

Read More

Le rêve de Ryôsuke

« Le lait ne se buvait pas mais se mâchait, comme Ryôsuke l’avait appris en cuisine. Et, en effet, le lait de Hayano avait une texture dense. Il était sucré. Épais. Franc. Généreux et robuste. » (p. 102) Celui qui nous avait enchantés avec son premier roman Les délices de Tokyo, revient avec un nouveau livre poétique et dépaysant Le Rêve de Ryôsuke. Cette fois, il nous embarque sur l’île d’Aburi avec le jeune Ryôsuke, ancien cuisinier, qui souhaite tout quitter pour s’éloigner de ses démons et suivre les traces du rêve de son père décédé prématurément pour devenir un apprenti...

Read More