Le Goût sucré des souvenirs

« Orange et juteuse. Sucrée et lourde comme les abricots qu’on cueillait sur l’arbre, encore chauds d’été. » (p.15) Elisabetta Shapiro vit seule dans sa maison familiale à Vienne. Elle a quatre-vingts ans. Elle a un goût prononcé pour la confiture d’abricots confectionnée avec les fruits de l’abricotier qui est dans le jardin. Sous cet arbre, elle aime y passer des moments à se souvenir, à trouver refuge, à chercher du réconfort. Dans sa vie d’avant, elle aimait par-dessus tout faire ses confitures comme sa mère le lui avait appris. Jusqu’à cette année 44. Elle en a gardé tous les pots,...

Read More